Le diabète de type 1 (anciennement diabète insulino-dépendant) est classée dans les maladies auto-immunes. Il survient la plupart du temps chez un sujet jeune, il peut exister une prédisposition génétique, si l'un des parents est diabétique de type 1 il y a environ 5% de risque de transmettre ce diabète chez l'enfant, mais d'autres causes mal connues peuvent être incriminées.

Le glucose ne pouvant rentrer dans les cellules, retourne dans le sang, le seul traitement est actuellement l'apport d'insuline par injection ou par pompe (externe ou interne).

Le diabète de type 2, le plus fréquent, touche essentiellement les adultes à partir de 40 ans mais avec nos changements de vie on le découvre de plus en plus souvent chez des sujets plus jeunes.

Il peut ne pas être détecté pendant très longtemps car indolore et souvent sans symptôme il peut mettre 5 à 10 ans à être diagnostiqué. C'est souvent à l'occasion d'une prise de sang que l'on note une glycémie trop élevée.

Dans le diabète de type 2, soit le pancréas ne fabrique pas assez d'insuline (insulinopénie), soit l'insuline agit mal (insulinorésistance).

Le diabète de type 2 a souvent une origine familiale, mais le surpoids, l'alimentation déséquilibrée et le manque d'activité physique peuvent le déclencher.

Le traitement de première intention sera un rééquilibrage du poids, une alimentation plus saine et l'activité physique, mais souvent il faut associer des médicaments par voie orale voire des injections d'insuline si le traitement par voie orale est insuffisant.

Quelque soit le type de diabète c'est une maladie qui guérit bien mais qui imposera un traitement à vie et des règles d'hygiène très strictes.

Il n'y a pas de "petit diabète", le diabétique sera un malade en bonne santé s'il respecte les consignes que lui donneront son médecin, son diabétologue, son diététicien mais également son podologue car la vérification des pieds chez le diabétique est indispensable, il doit prendre des précautions pour éviter les blessures

( éviter de marcher pieds nus, de faire des soins soi-même, etc...) c'est pour cela que l'Assurance Maladie prend en charge, sur prescription médicale, 2 types de forfaits de prévention pour les patients diabétiques présentant des pieds à risque de grade 2 ou 3 :

•                     un forfait annuel de prévention des lésions des pieds à risque de grade 2 (neuropathie sensitive associée à une artériopathie des membres inférieurs et/ou à une déformation du pied) comprenant 4 séances de soins de prévention par an au maximum ;

•                     un forfait annuel de prévention des lésions des pieds à risque de grade 3 (antécédents d'ulcération du pied et/ou amputation) comprenant 6 séances de soins de prévention par an au maximum.